ARiNeXt
06 04 12 81 75 info@www.arinext.com

Google tente de mettre de l’ordre dans son moteur de recherche

L’algorithme du moteur de recherche va être modifié pour écarter les informations « ne faisant pas autorité ». Le géant américain a été épinglé récemment en plaçant en tête de recherche un site négationniste.

Google fait son mea culpa. Une semaine après que « The Guardian » a pointé du doigt les réponses apportées par le moteur de recherche à la question « l’holocauste a-t-il eu lieu ? », le géant américain a annoncé travailler à rectifier ce qui apparaît comme un vrai bug de conception. Une nouvelle affaire qui intervient après que le géant informatique a été mis en cause, comme Facebook, pour certaines informations publiées pendant la campagne présidentielle américaine.

De fait, à la question sur l’existence de l’holocauste, le moteur de recherche le plus utilisé au monde, plaçait en tête des 14 millions de réponses apportées, le site négationniste Stormfront , un forum nationaliste blanc, suprémaciste et animé par un groupe de personnes niant notamment la réalité du génocide des Juifs par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.Un site qui est aussi en tête des réponse lorsque certains internautes ont effectué la même recherche en utilisant la version israélienne du moteur de recherche (google.co.il). Tandis qu’en France sur quelque 3,4 millions de réponses, arrive en premier une page du « blog inofficiel » (sic.) de Robert Faurisson, militant négationniste condamné à 4 mois de prison avec sursis pour des propos niant les chambres à gaz.

Devant le tollé provoqué, Google a donc tenté de rectifier le tir en affirmant qu’il oeuvrait à améliorer l’algorithme de son moteur de recherche pour écarter des informations « ne faisant pas autorité ». Tout en continuant à proposer « une variété de contenus divers venus de différentes sources ».g

La recherche effectuée par « The Guardian » qui est à l'origine du mea culpa de Google - DR
La recherche effectuée par « The Guardian » qui est à l’origine du mea culpa de Google – DR

Pour « des contenus plus crédibles »

« Juger quelles pages internet sont les mieux à même de répondre à une question est un problème complexe et nous ne le faisons pas toujours de la meilleure façon », a expliqué le groupe américain dans son communiqué.

« Lorsque des informations ne faisant pas autorité se classent trop haut dans les résultats de recherches, nous développons une approche évolutive et automatisée pour résoudre le problème, plutôt que de les retirer une à une manuellement », poursuit le texte.

Des ajustements récents dans les algorithmes de Google « aideront à faire apparaître des contenus plus crédibles et de meilleure qualité », a encore affirmé l’entreprise.

De nombreux exemples

Les critiques sur les résultats de recherches concernant l’Holocauste ne sont pas un cas isolé pour Google, qui avait déjà été pointé du doigt en novembre sur de fausses informations diffusées durant la campagne présidentielle américaine.

Et mardi, la BBC a soulevé un autre problème du même style en posant la question « les Noirs sont-ils intelligents ? ». Sur les 126 millions de réponses obtenues, la première était celle d’un blog affirmant que « les Noirs sont de manière significative moins intelligents que les autres races ».

Il ne devrait y avoir « aucune situation dans laquelle de fausses informations sont répandues », avait pourtant estimé le patron de Google, Sundar Pichai , lors d’une interview avec la BBC le mois dernier. Assurant que son groupe chercherait à améliorer les réponses aux milliards de recherches qu’il traite quotidiennement.

Source : Google tente de mettre de l’ordre dans son moteur de recherche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *